vertus des plantes - plantes et santé

Les vertus médicinales du safran

Le safran est probablement l'épice santé par excellence, tant les récits de son utilisation médicinale dans l'histoire sont nombreux. La consommation de safran comme plante médicinale est de tradition séculaire dans de nombreux pays. On utilisait souvent le safran pour ses propriétés carminatives (réduction des gaz intestinaux) et emménagogues (qui favorise la menstruation).

Dans l'Europe du moyen âge, le safran était couramment utilisé pour traiter le rhume et les infections respiratoires, la variole, la scarlatine, l'asthme, les cancers. On retrouve aussi trace de son utilisation contre l'insomnie, les maladies cardiaques, les maux d'estomac, la goutte, l'aménorrhée, les troubles oculaires... Les persans et les égyptiens l'utilisaient particulièrement comme aphrodisiaque, comme antidote contre les empoisonnements, contre la dysenterie et la rougeole...

La liste est longue, mais cette épice est sans doute l'un des joyaux de la nature qui a véhiculé au fil de l'histoire le plus de vertus santé pour l'homme. Ceci explique sans doute que le safran est aujourd'hui l'une des plantes médicinales qui compte ces dernières années le plus d'études, d'essais, de recherches scientifiques. Au-delà du nombre d'études, ce sont les résultats incroyables obtenus sur la santé humaine ou animal, qui méritent que l'on s'y attarde un peu plus.

La recherche scientifique nous démontre l'action remarquable du safran sur la santé, les domaines ayant fait l'objet d'études validées sont les suivants :