Safran médicinal bio




Le safran diminue les troubles menstruels



Le syndrome prémenstruel (SPM) se définie comme un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui se produisent généralement de 2 à 7 jours avant les règles, parfois jusqu'à 14 jours. Ils prennent généralement fin avec l’arrivée des règles ou dans les quelques jours qui les suivent.
Les symptômes les plus courants sont une fatigue prononcée, les seins sensibles et gonflés, des douleurs au bas-ventre, des maux de tête, de l’irritabilité, voir un syndrome dépressif.
L’intensité des symptômes ainsi que leurs durées varient beaucoup d’une femme à l’autre.

Le safran est utilisé en prévention des troubles menstruels de façon traditionnelle dans de nombreux pays. Il fait parti des plantes médicinales ayant une action emménagogue, c'est à dire qu'il a la capacité de réguler les menstruations par stimulation du flux sanguin au niveau de l'utérus.
Il s'agit principalement des pays dans lesquels l'utilisation médicinal du safran s'est perpétuée au fil du temps.
Ces pays sont les principaux producteurs de safran, on les trouve principalement au moyen orient et sur le pourtour méditerranéen.

Cette utilisation empirique a fait ses preuves au cours du temps, jusqu'à ce que la science s'y intéresse véritablement et vienne nous confirmer l'intérêt du safran en prévention des règles douloureuses ou du syndrome prémenstruel.

La prise de safran en supplément  permet une amélioration significative des troubles menstruels en comparaison d'un placébo.




Découvrez ci-dessous les résultats des  études montrant l'action du safran en prévention des troubles menstruels



Etude TEOCS 2016




Etude SITTOP 2008

Des femmes âgées de 20 à 45 ans souffrant du syndrome prémenstruel depuis au moins 6 mois ont été suivies lors de cette étude.

Après avoir été réparties de façon aléatoire en 2 groupes, les patientes ont pris,  soit du safran à la dose de 30 mg par jour (2 prises de 15 mg), soit un placébo et ce durant l'équivalent de 4 cycles menstruels.

L’évaluation du traitement à base de  safran  s’est faite par le biais d' un compte-rendu quotidien des désagréments (Total Premenstrual Daily Symptom Rating scores*) et d’une mesure du niveau de stress et de dépression sur l’échelle de Hamilton (Hamilton Depression Rating Scale*).

Les résultats ont montré que les femmes ayant pris le safran ont bénéficié d'une diminution significative des différents troubles menstruels.
Dans leur analyse, les auteurs de l'étude précisent que  les troubles liés au SPM seraient en grande partie liés à une dérégulation du système sérotoninergique, soit un manque de sérotonine. (voir: safran et dépression)

Effectivement,  le safran a montré dans différentes études sont action favorable sur la production de sérotonine.
Ce neuromédiateur est indispensable au bien être, avec une action positive sur l'humeur qui pourrait expliquer en partie l’amélioration constatée. A cela s'ajoute le rôle emménagogue du safran qui peut avoir une action directe sur l'utérus et la sphère hormonale.
 

Les chercheurs indiquent que le safran peut être utilisé dans le cas des SPM, tout en  précisant que d’autres études doivent confirmer ces résultats mais que la piste safran est prometteuse. Ils précisent aussi qu’aucun effet secondaire n’a été rapporté.





*Total Premenstrual Daily Symptom Rating scores :   Compte-rendu quotidien d'une grille d'évaluation des différents désagréments liés au syndrome prémenstruel.



      
* Hamilton Depression Rating Scale scores : Ce test est l'un des plus utilisé par les professionnels de santé pour évaluer l'évolution des symptômes, lors du traitement de la dépression (psychothérapie ou médicaments antidépresseurs).




Safran en traitement du syndrome prémenstruel             

                                                                        

                                                        Vidéo en anglais   
   




   



Etude PANEOO 2010


Une autre étude allant dans ce sens a été réalisée, cette fois ci en testant les effets de l’odeur de safran sur les troubles menstruels.


Le but de cette étude était de vérifier si l’odeur puissante du safran pouvait avoir une action sur certains paramètres physiologiques liés  au cycle hormonal, comme le syndrome prémenstruel, la dysménorrhée (douleurs menstruelles) et les règles irrégulières.


Lors de cette étude, trente-cinq femmes ayant un odorat normal ont été exposées à l’odeur du safran durant 20 minutes, à la suite de quoi  différentes mesures salivaires  ont été effectuées.


Les résultats ont permis de vérifier  que l’odeur du safran a effectivement eu un impacte sur différents paramètres sanguins comme les niveaux de cortisol, de testostérone, d'oestradiol ainsi que sur le niveau d'anxiété.

Rappelons que le niveau de cortisol est un indicateur du niveau de stress, et que l' oestradiol est la principale hormone oestrogénique chez la femme.


L'odeur du safran a effectivement permis de diminuer de manière significative les niveaux de cortisol après une courte stimulation (20 minutes), quelque soit la phase du cycle.

Le niveau  d' oestradiol après l'exposition à l'odeur de safran a aussi été augmenté dans les 2 phases du cycle menstruel. Cela a permis de compenser la chute d' oestrogènes, courante juste avant les règles. Rappelons que la baisse des oestrogènes est responsable en partie des désagréments de cette période du cycle.

L'odeur du safran a permis aussi de diminuer  le score de STAI -Y* lors  des 2 phases du cycle.


*Le score STAI-Y est un outil d'évaluation du niveau d'anxiété couramment utilisé dans la recherche médicale.



L’odeur de safran a permis de faire varier les paramètres de manière  significative, dans le sens d’une amélioration des troubles physiques et psychologiques.

Les résultats actuels soutiennent l'existence d'effets physiologiques et psychologiques de l' odeur du safran chez les femmes.


Les auteurs confirment l'intérêt du safran en traitement du syndrome prémenstruel et des règles irrégulières.

Outre l'action orale du safran sur le niveau de stress, c'est le premier rapport qui suggère que l'odeur de safran puisse être efficace aussi en traitement de la détresse menstruelle.



Safran en traitement du syndrome prémenstruel             

                                                             

                                                        Vidéo en anglais   
 




Dans de nombreux pays, l'utilisation séculaire du safran en prévention des troubles menstruels trouve aujourd'hui une justification scientifique réelle.

Ces études montrent effectivement l’existence d’une action physiologique et psychologique chez les femmes prenant un supplément de safran de façon oral ( 30 mg par jour ), mais aussi par le pouvoir olfactif seul du safran.


La prise de safran permet de diminuer les troubles physiologiques associés aux règles, en agissant favorablement sur les niveaux d'oestrogènes et sur l'hormone du stress (cortisol).
Le safran agit aussi sur la composante psychologique par le biais de la sérotonine. Les chercheurs évoquent une baisse de la sérotonine durant les règles qui expliquerait le mal être, l'irritabilité, les troubles de l'humeur souvent associés à cette période. Or on sait aujourd'hui l'impacte favorable du safran sur les niveaux de sérotonine.
 
Bien que les chercheurs évoquent ces pistes quant au rôle précis du safran sur l'amélioration des troubles menstruels, d'autres recherches sont nécessaires selon eux, pour mieux comprendre le mode d'action du safran sur le syndrome prémenstruel.


Découvrez notre complément alimentaire de  safran bio

Diminuer les troubles menstruels à l'aide du safran