Un traitement naturel en prévention du diabète - Suite (1)



Le  lien entre la prise de  safran et le niveau de glucose dans le sang a été montré par les deux études suivantes ( AAOCS 2008 - AHEOS 2011)

Etude AAOCS 2008 - Safran & diabète



Cette recherche a été effectuée pour mettre en évidence l'effet hypoglycémiant du safran ainsi que son rôle protecteur au niveau du pancréas.


L'étude a porté sur des rats diabétiques sous alloxane. L' alloxane est une molécule toxique pour le pancréas, à l' aide de celle-ci, les chercheurs ont détruit une partie du pancréas des rats pour induire un diabète.

Les auteurs ont ensuite donné aux rats, différents dosages d'extraits de safran, sous forme orale et en intrapéritonéal (injection dans le péritoine).

Il ressort de cette étude, une diminution nette du niveau de glucose sanguin dans les différents groupes de rats traités, ainsi qu'une augmentation des niveaux d'insuline.

Les études histopathologiques du pancréas des rats sous safran, ont montré une résorption des dommages causés par l' alloxane.
Les îlots pancréatiques avaient retrouvé un aspect  quasi normal.

Les auteurs déclarent que cette étude révèle l'action anti-diabétique de l'extrait de safran, ainsi que sa capacité à régénérer les structures et fonctions endommagées du pancréas.
Etude AHEOS 2011

L'objectif de cette étude était d'étudier les effets du  safran et de ses constituants, crocine et safranal sur des rats diabétiques.

Les rats ont été rendus diabétiques  par injection d'alloxane. Cette molécule détruit une partie du pancréas, permettant d'induire un diabète artificiel.
Cette injection a donc eu pour conséquences, une augmentation significative du glucose sanguin et des niveaux d' HbA1c.
L'HbA1c ou hémoglobine glyquée, permet sur simple prise de sang, d'évaluer les niveaux de glucose sanguin sur plusieurs mois en arrière. C'est une indication indispensable pour suivre l'évolution d'un diabète chez l'homme comme chez l'animal.

Les chercheurs ont ensuite testé différents dosages de safran et de ses constituants sur les rats devenus diabétiques.
Ils ont donné du safran à la dose de 80 et 240 mg par kg, de la crocine  à la dose de 50 et 150 mg/kg puis du safranal à la dose de 0,25 et 0,5 ml/kg.

Les résultats ont montré une baisse significative des niveaux de glucose sanguin, ainsi que des valeurs d' HbA1c et de meilleurs niveaux d'insuline. Le safran et ses constituants ont permis aussi de limiter les atteintes hépatiques et rénales en comparaison des rats diabétiques du groupe contrôle.

Cette étude démontre que le safran, la crocine et le safranal permettent effectivement une diminution des glycémies sur les rats rendus diabétiques par l'alloxane. Les résultats montrent aussi  que le safran et ses constituants permettent de diminuer les atteintes hépatiques et rénales constatées  avec l' alloxane.

Les auteurs déclarent que les mécanismes par lesquels le safran, la crocine et le safranal permettent de réduire les niveaux de glucose sanguin ne peuvent être expliqués par cette seule étude.

Il est nécessaire selon eux de poursuivre les recherches en ce sens pour mieux comprendre les effets du safran sur le diabète. Ils précisent qu'une étude précédente  a déjà permis de mettre en évidence l'action du safran sur la régénération des cellules B du pancréas.



 
Retour début de l'article "Un traitement naturel en prévention du diabète"

Lire la suite: Diabète Traitement Naturel: Études - Safran hypoglycémiants

Essayez un traitement naturel de prévention du diabète avec le safran Bio

traitement naturel diabète